« Pour être un bon peintre, quatre choses sont nécessaires : Un cœur doux, un regard précis, une main légère et des pinceaux toujours bien lavés »

Anselm Feuerbach (1829 - 1880)

Au sommaire / Tours de main /

Recette de colle+plâtre

Écrit le vendredi 11 septembre 2015 et mis à jour le mardi 9 mai 2017 par Jean-Christophe Sekinger

Mon grand-père, August Theodor Sekinger, a transmis cette simple recette d’encollage et d’enduit à la colle de peau [1] et au plâtre, à mon père, Ulrich Julius, qui me l’a donnée à son tour.

Précisons d’abord que le plâtre ici employé est dit « amorphe » ou « mort », que la méthode pour le « tuer » demande un peu de soin durant 1 mois et que vous la trouverez chez Xavier de Langlais [2]. Par ailleurs, « gesso » veut dire « plâtre » en italien (voyez le français « gypse »). Ce plâtre est vendu sous le nom de « Blanc de Bologne ». Ne le confondez pas avec le « Blanc de Troyes » de « Meudon » ou de « Lutèce » : celui-ci est de la craie et même si la recette est identique, elle ne donne pas du tout le même résultat !

L’encollage

  • La colle sera faite de 70gr pour 1 litre d’eau (7%). - Trempage une nuit, faire cuire 1/4 d’heure au bain-marie. Ce qui reste pourra être mis de côté (au réfrigérateur) et réutilisé dans la semaine.
  • Deux couches, tant sur l’avers que le revers du panneau. La première sera allongée d’eau et « frappée » pour bien imbiber le bois.
  • Séchage

L’enduit

L’enduit (ou préparation blanche) sera fait de la même colle à laquelle sera ajouté du plâtre amorphe :

  • Ce plâtre est d’abord versé dans de l’eau jusqu’à dépasser largement sa surface
  • on laisse ensuite l’eau l’absorber et on en fait une crème qu’on versera doucement dans la colle chaude. Le mélange doit être filant.
  • 2 ou 5 couches croisées, brosse inclinée et chargée comme pour un grand lavis, et sans attendre le séchage complet des couches précédentes
  • Séchage puis ponçage

[1la colle utilisée ici est une gélatine de peau de lapin (ou même quelquefois de vache ou de cochon — dit Wikipedia) — il faudrait en remplacer l’usage (ancien et traditionnel) par celui d’une colle végétale  ! mais je n’en ai encore pas trouvé une qui convienne

[2Vous pouvez me la demander aussi